bratata
A+ A- A
Identification OPAC

Retrouvez-nous sur :

image-vide-90px

heure du conte 11 octobre

heure du conte 13 septembre

ouverture quai dock

La médiathèque étant en travaux jusqu'en septembre 2018, nous avons ouvert une annexe Quai des remparts.

Dans cet espace réduit, vous trouverez:

  • des livres pour les tout-petits et les enfants
  • des livres documentaires, des romans et des BD pour les adultes
  • Des présentoirs pour la presse (journaux, magazines)
  • Des bacs remplis de CD et de DVD
  • un espace multimédia (deux ordinateurs, 1 imprimante, un scanner)
  • une ludothèque

la tresse de laetitia colombani grasset

Mon collègue Laurent vous a déjà présenté la très belle couverture de ce roman sur Facebook : une ombre chinoise sur fond jaune.

Ce livre est actuellement disponible sur la Boîte numérique ... et bientôt, la version papier sera en prêt au Quai Dock.

Résumé et avis

tresse1

L’auteure, Laetitia Colombani, tisse une natte faite du combat de trois femmes, une mèche pour chacune : celle de Smita en Inde qui veut échapper à la caste des intouchables ; celle de Giulia en Sicile qui veut échapper à la faillite de l’atelier familial et celle de Sarah en France qui veut échapper à l’issue fatale annoncée de son cancer. Sans être larmoyant, Laetitia Colombani décrit les conditions parfois cruelles que la société impose aux femmes et dépeint le courage de certaines qui refusent de s’y soumettre.
La voix off d’une tisserande ponctue et relie ces récits sous forme de chant poétique. Roman incroyablement bien construit.

A lire sans attendre.

Plus d'informations.

Amateurs ou néophytes de la bande-dessinée, laissez-moi vous présenter Jim, auteur prolifique qui a publié plus de 90 albums ! Il a notamment été adapté au cinéma et plusieurs de ses albums sont actuellement en production pour le grand écran. Jim, donc, a beaucoup écrit pour la BD d’humour à succès, mais ce sont ses œuvres plus personnelles qui feront l’objet de cet article.

Petit florilège de ses tranches de vie…

jim bd

Mes amours : chroniques amoureuses

Deux magnifiques BD : Héléna (2014, 2 tomes) et Une nuit à Rome (2012, 3 tomes, dont 1 à paraître) explorent la question du couple, des renoncements et des choix de vie. Les dessins sont réalistes et léchés, mais également très poétiques, aux tons chaleureux et aux paysages monumentaux. Ne vous méprenez cependant pas : s’il flirte avec l’univers des comédies romantiques, Jim utilise plutôt les ressorts du thriller. L’auteur joue des non-dits et des mystères qu’entourent ses personnages. Thèmes récurrents, pour ne pas dire obsessions narratives : l’infidélité, la double vie et les amours passionnelles ou non-consommées. Ainsi, si les histoires semblent lisses ou pleines de bons sentiments, la narration explosive vient tordre le cou aux clichés et tient le lecteur en haleine.

Petite déception cependant avec Une petite tentation (2014, one shot) : est-ce la déclinaison répétitive des thématiques déjà abordées (il faut savoir que cet album est une reprise d’une de ses précédentes BD : Le sourire de la baby-sitter, flop commercial à l'époque) ou le dessin au rendu très dessin-animé, voire manga ? Toujours est-il que cette fois, le charme n’a pas opéré.

 

Mes amis : chroniques amicales

Les copains d’abord ! Thématique chère à Jim, il y consacre plusieurs albums.

Tester l’amitié, quelle drôle d’idée ! C’est pourtant ce que fait Jim avec L’invitation (2016, one shot). Faire le coup de la panne à ses potes, à 3h du matin, en pleine campagne, et compter les amis qui viendront à la rescousse… Voilà le point de départ de cette histoire haute en rebondissements. Jim questionne le rapport aux autres et nous peint des personnages faillibles et attachants. L'album a récemment été porté sur grand écran avec un casting très grand public (Nicolas Bedos en est l'acteur principal). A lire ou à voir (via la Médiathèque Numérique).

Ovni parmi les tranches de vie écrites par Jim, Petites éclipses (2007, one shot) se présente comme un pavé au dessin original et en noir et blanc. Une parenthèse de quelques jours entre amis à la campagne, des rires et des peines, des faux-semblants et de l’authenticité qui font du lecteur un confident pour les six protagonistes. Un album original, passé inaperçu.

Avec Où sont passés les grands jours ? (2014, 2 tomes), Jim pose la question de la perte et du deuil en amitié. Il esquisse notamment l’importance que peut avoir la relation à l’autre, et ce qu’elle peut bouleverser dans sa propre vie personnelle. C’est un album touchant et délicat.

Enfin, je souhaitais vous parler d’un autre succès de Jim, celui-ci plus inclassable : Un petit livre oublié sur un banc (2014, 2 tomes). Bibliothécaire oblige, c’est un livre qui est le héros de cette aventure. Posé à l’abandon dans un parc, des lettres entourées, une dédicace mystérieuse… Et voilà une enquête qui commence pour Camélia, qui cherche à pimenter son quotidien et n’est pas au bout de ses surprises.

 

De quoi lire pour tous les goûts !

Cela ne vous a pas échappé, la médiathèque est fermée pour travaux… L’occasion pour vous de profiter de nos services numériques ! Et si vous profitiez de l’été pour découvrir la trilogie enfin achevée de Virginie Despentes ? Les trois tomes de la saga Vernon Subutex sont disponibles en ligne, depuis la Boîte numérique ! Deux bibliothécaires de la médiathèque passent le best-seller au banc d’essai.

vernon subutex a deux

Avis de Geoffrey

Pour le moment je n’ai lu que le premier tome de la trilogie Vernon Subutex, mais je vous l'annonce : vivement que je lise la suite !

De Virginie Despentes, je n’avais lu que son précédent roman Apocalypse Bébé et regardé quelques adaptations de ses livres au cinéma. Autant dire que je suis assez néophyte dans l’univers de Despentes…

Vernon Subutex est un disquaire dont la boutique a fermé suite à l’apparition des nouvelles technologies dans le domaine de la musique, il se retrouve très vite à errer dans les rues de Paris. Seul son ami, Alex Bleach, rockstar du moment, peut l’aider financièrement mais malheureusement ce dernier va mourir et laisser Vernon dans une situation plus que délicate. Il va donc faire le listing des amis qui peuvent l’héberger et sa seule « monnaie d’échange » sont des cassettes (bien mystérieuses…) sur lesquelles Alex Bleach s’est filmé avant de mourir, objets de toutes les convoitises.

On va donc suivre tout au long du roman ce personnage atypique, il sera le fil rouge du texte où l’on va croiser la route d’une galerie de personnages hauts en couleur. Le roman devient alors un reflet de la société moderne avec son lot d’individus issus de tous horizons, avec leurs travers et leurs faiblesses.

Le style de Despentes correspond parfaitement à l’univers du roman : brut de décoffrage et sans concession. Une construction littéraire qui peut aisément surprendre au début mais qui bien vite se révèle être tout à fait appropriée à cette histoire.

Donc si vous souhaitez entamer un voyage mouvementé en compagnie de personnages hors du commun (quoique...), alors n’hésitez pas à vous jeter sur le premier tome de la trilogie Vernon Subutex, avant d’entamer les deux autres, eux aussi disponibles en version numérique.

 

Avis de Karen

Je n’avais auparavant jamais lu Virginie Despentes. Je ne connaissais d’elle que le film Bye Bye Blondie, adaptation cinématographique réalisée par l’autrice elle-même (à voir ici). Je vous préviens tout de suite : la saga Vernon Subutex est addictive, tout autant qu’une série télévisée.

Vernon Subutex est avant tout le portrait à la fois empathique et sans concession de personnages originaux et marginaux. Le roman se découpe en scénettes, autant de tranches de vie de personnages souvent antinomiques, qui parfois relatent le même événement mais d’un point de vue souvent radicalement opposé. Le lecteur jongle ainsi entre les personnages et les temps du récit. Virginie Despentes joue de ce procédé, nous contraignant parfois à abandonner un personnage au profit d’un autre.

Pour autant, les trois tomes, s’ils suivent une même narration, celle de l’histoire d’un disquaire déchu, agissent comme un triptyque, et sont chacun teintés d’un noir plus ou moins nuancé : Vernon Subutex est l’histoire d’une dégringolade, de mauvaises circonstances, de rencontres fortuites, de coups durs, tout autant qu’il est une ode à la vie, au vivre ensemble et à la tolérance. Le dernier tome, particulièrement riche en rebondissements, est très marqué par la sombre actualité que sont les attentats de Charlie Hebdo et ceux du 13 novembre. C’est aussi un encouragement à l’indignation et à l’action citoyenne.

Et comment ne pas parler de la musique ! car notre héros est disquaire de métier, et à ce titre, Virginie Despentes nous livre un roman très musical. Les références y sont omniprésentes, elles régaleront les amateurs de rock. Pour n’en citer que quelques-uns, vous trouverez, dans le désordre : AC/DC, The Kills, Nirvana, The White Stripes, Motörhead ou encore The Clash.

En résumé, une écriture au vitriol qui dépeint avec tendresse et ironie les évolutions de la société française.

A lire absolument !

 

partir en livre 2017

Cet été, la médiathèque vous invite à passer un après-midi au jardin public. Elle installe ses livres et ses tablettes sur la plesouse, sur les bancs, dans le kiosque. Les bibliothécaires vous raconteront tout un un tas d'histoires. Rendez-vous au jardin public !

Médiathèque André Malraux
Quai des remparts
14100 LISIEUX
02 31 48 41 00

agglo lisieux normandie logo 180px