bratata
A+ A- A
Identification OPAC

Retrouvez-nous sur :

image-vide-90px

sorciere blanche

Ce livre jeunesse est mon coup de cœur de cette rentrée !

Résumé : Smilla, une petite fille inuit a été enlevée par la fameuse Sorcière Blanche. Miki, son père, ne sait que faire. Le shaman, cupide, ne lui est d’aucune aide. Seul, Anuun, le mystérieux Garçon-au-sourire lui propose de la retrouver. Anuun, l’homme qui dort les yeux ouverts, est considéré comme l’idiot-de-la-lune du campement.  Pourtant, au mépsorciereblancheris du danger et des quand-dira-t-on, il part au loin sur la banquise. Arrivé devant la tente de la Sorcière blanche, il essaie sa chanson magique : Smilla est libérée des griffes de sa ravisseuse ! Mais si le corps de la petite fille e

 

st ramené à son père, l’âme elle, est toujours prisonnière de la sorcière…

Avis : Voici une magnifique histoire servie par une langue soutenue et imagée. Les illustrations (gravures) empruntent à l’art traditionnel inuit fait d’os gravé, de petites sculptures de pierre et de masques funéraires.

Avec des références à la langue (via le nom des personnages), à l’évocation des esprits, à la rudesse du climat (la banquise et les trente-six sortes de blanc) ou à la chanson magique (on croirait un cri de phoque), Carl NORAC nous livre un superbe hommage à la culture inuit. Son tour de force est de faire une histoire inédite aux allures de conte traditionnel. C’est beau, inquiétant et au final, réconfortant.

On adore cette première collaboration entre Carl Norac et Ghislaine Herbera : vivement leur prochain livre !

Sorcière blanche, Carl Norac, ill. Ghislaine Herbéra, édition A pas de loups. Tout public à partir de 8-10 ans. Plus d'informations


Médiathèque André Malraux
Quai des remparts
14100 LISIEUX
02 31 48 41 00

agglo lisieux normandie logo 180px