bratata
A+ A- A
Identification OPAC

Retrouvez-nous sur :

image-vide-90px

Cela ne vous a pas échappé, la médiathèque est fermée pour travaux… L’occasion pour vous de profiter de nos services numériques ! Et si vous profitiez de l’été pour découvrir la trilogie enfin achevée de Virginie Despentes ? Les trois tomes de la saga Vernon Subutex sont disponibles en ligne, depuis la Boîte numérique ! Deux bibliothécaires de la médiathèque passent le best-seller au banc d’essai.

vernon subutex a deux

Avis de Geoffrey

Pour le moment je n’ai lu que le premier tome de la trilogie Vernon Subutex, mais je vous l'annonce : vivement que je lise la suite !

De Virginie Despentes, je n’avais lu que son précédent roman Apocalypse Bébé et regardé quelques adaptations de ses livres au cinéma. Autant dire que je suis assez néophyte dans l’univers de Despentes…

Vernon Subutex est un disquaire dont la boutique a fermé suite à l’apparition des nouvelles technologies dans le domaine de la musique, il se retrouve très vite à errer dans les rues de Paris. Seul son ami, Alex Bleach, rockstar du moment, peut l’aider financièrement mais malheureusement ce dernier va mourir et laisser Vernon dans une situation plus que délicate. Il va donc faire le listing des amis qui peuvent l’héberger et sa seule « monnaie d’échange » sont des cassettes (bien mystérieuses…) sur lesquelles Alex Bleach s’est filmé avant de mourir, objets de toutes les convoitises.

On va donc suivre tout au long du roman ce personnage atypique, il sera le fil rouge du texte où l’on va croiser la route d’une galerie de personnages hauts en couleur. Le roman devient alors un reflet de la société moderne avec son lot d’individus issus de tous horizons, avec leurs travers et leurs faiblesses.

Le style de Despentes correspond parfaitement à l’univers du roman : brut de décoffrage et sans concession. Une construction littéraire qui peut aisément surprendre au début mais qui bien vite se révèle être tout à fait appropriée à cette histoire.

Donc si vous souhaitez entamer un voyage mouvementé en compagnie de personnages hors du commun (quoique...), alors n’hésitez pas à vous jeter sur le premier tome de la trilogie Vernon Subutex, avant d’entamer les deux autres, eux aussi disponibles en version numérique.

 

Avis de Karen

Je n’avais auparavant jamais lu Virginie Despentes. Je ne connaissais d’elle que le film Bye Bye Blondie, adaptation cinématographique réalisée par l’autrice elle-même (à voir ici). Je vous préviens tout de suite : la saga Vernon Subutex est addictive, tout autant qu’une série télévisée.

Vernon Subutex est avant tout le portrait à la fois empathique et sans concession de personnages originaux et marginaux. Le roman se découpe en scénettes, autant de tranches de vie de personnages souvent antinomiques, qui parfois relatent le même événement mais d’un point de vue souvent radicalement opposé. Le lecteur jongle ainsi entre les personnages et les temps du récit. Virginie Despentes joue de ce procédé, nous contraignant parfois à abandonner un personnage au profit d’un autre.

Pour autant, les trois tomes, s’ils suivent une même narration, celle de l’histoire d’un disquaire déchu, agissent comme un triptyque, et sont chacun teintés d’un noir plus ou moins nuancé : Vernon Subutex est l’histoire d’une dégringolade, de mauvaises circonstances, de rencontres fortuites, de coups durs, tout autant qu’il est une ode à la vie, au vivre ensemble et à la tolérance. Le dernier tome, particulièrement riche en rebondissements, est très marqué par la sombre actualité que sont les attentats de Charlie Hebdo et ceux du 13 novembre. C’est aussi un encouragement à l’indignation et à l’action citoyenne.

Et comment ne pas parler de la musique ! car notre héros est disquaire de métier, et à ce titre, Virginie Despentes nous livre un roman très musical. Les références y sont omniprésentes, elles régaleront les amateurs de rock. Pour n’en citer que quelques-uns, vous trouverez, dans le désordre : AC/DC, The Kills, Nirvana, The White Stripes, Motörhead ou encore The Clash.

En résumé, une écriture au vitriol qui dépeint avec tendresse et ironie les évolutions de la société française.

A lire absolument !

 


Médiathèque André Malraux
Quai des remparts
14100 LISIEUX
02 31 48 41 00

agglo lisieux normandie logo 180px